Communiqué aux riverains- ALERTE MYRIOPHYLLE À ÉPI

Communiqué aux riverains : 27 septembre 2017

Communiqué aux riverains- ALERTE MYRIOPHYLLE À ÉPI

Quel magnifique cadeau reçu de dame Nature ces deux dernières fins de semaine! Nous avons vu et côtoyé des riverains heureux et souriants!

Toutefois, une petite ombre est apparue à ce tableau presque parfait. Durant la dernière fin de semaine, nous sommes une majorité à avoir vu une quantité importante de myriophylle flotter à la surface de notre lac.

Nous sommes d’autant plus consternés par la situation puisque la directrice générale de la Municipalité, Mme Suzanne Sauriol, a pris soin de transmettre une mise en garde à tous les riverains relativement à la présence de cette plante non désirée dans notre lac.

Il est dommage de voir, encore aujourd’hui, des pontons, motomarines, bateaux de pêche et bateaux de plaisance circuler dans les zones de faible profondeur.

Qu’on se le dise : comme le myriophylle prolifère sur notre lac, nous devons éviter à tout prix de circuler dans la zone de moins de 30 pieds (10 mètres) de profondeur, à moins d’avoir la certitude qu’il n’y a pas de myriophylle.

Évidemment, nous comprenons que la présence de myriophylle devant d’une résidence peut être très désagréable. D’ailleurs, il se peut que le myriophylle, vu en grande quantité cette fin de semaine, résulte du désherbage d’un de nos coriverain.

Si tel est le cas, nous vous rappelons qu’il est très dommageable de seulement couper les herbiers et laisser les fragments circuler dans le lac car, ces derniers se fixeront à d’autres endroits et développeront ainsi d’autres herbiers de myriophylle à épi.

À la suite des explorations réalisées par des membres de l’Association, en collaboration avec l’agent de liaison du CRE, votre Association produira sous peu une carte localisant les herbiers identifiés cet été. Cette carte vous sera communiquée et sera ajoutée à notre site Internet.

D’ici là, nous vous prions d’éviter de naviguer dans les zones de 30 pieds et moins de profondeur, de ramasser toutes les tiges que vous voyez flotter sur le lac et, advenant votre désir de désherber, vous devez absolument éliminer les plantes jusqu’à la racine et évacuer entièrement l’ensemble de la plante du lac et/ou des berges du lac. Laisser à l’eau un plan coupé ne fera qu’accentuer la problématique qui cause beaucoup de maux de tête à notre Association.

Votre Association peut faire une part du travail, mais sachez que le comportement de chacun des utilisateurs a une incidence beaucoup plus grande.

Ensemble, préservons notre joyau collectif qu’est le lac Chapleau.

Consultez le guide sur les plantes aquatiques exotiques envahissantes

 

Devenez membre de l'Association