Au lac Chapleau, qu’on se le dise, on navigue à l’aide de notre profondimètre en eaux profondes; 40 pieds et plus

Au lac Chapleau, qu’on se le dise, on navigue à l’aide de notre profondimètre en eaux profondes; 40 pieds et plus

Nous sommes toujours surpris de constater, encore aujourd’hui, des embarcations naviguant à proximité des rives.

Comme vous le savez, ce faisant, même à basse vitesse, vous risquez d’être source de prolifération du myriophylle à épi lequel se propage par les boutures que vous coupez lors de votre passage.

Dernièrement, j’ai eu la chance d’observer l’ensemble du rivage de notre lac à l’aide d’un « Paddleboard ». À la lumière de mes observations, je peux vous dire que personne ne souhaite avoir d’herbiers de myriophylle à proximité de sa résidence. Nous invitons donc tous les plaisanciers à naviguer en se référant à leur profondimètre de sorte à naviguer dans des eaux d’une profondeur de 12 mètres (± 40 pieds) et plus de manière à éviter les herbiers de myriophylle, et ce, d’autant plus que puisque ces derniers sont présentement à maturité.

NOS BOUÉES

Comme vous l’avez constaté, plusieurs bouées ont été ajoutées sur notre lac.

Cinq (5) bouées indiquant la distance de 60 mètres ont été installées dans la grande partie du lac ; de grâce ne naviguer pas entre les bouées et les rives.

Une bouée a été ajoutée à l’entrée de la baie minervale, dans la passe comme certaines le dise. Cette bouée vise à encourager la circulation locale puisque la baie minervale est prise avec un problème largement répandu d’herbiers de myriophylle.

Une bouée a été ajoutée au fond de la baie minervale, juste en face de l’ancien hôtel qui était sur le lac Chapleau. Cette bouée vise à éviter la navigation de non riverain de cette zone après la bouée puisqu’il y a une densification d’herbiers de myriophille après cette bouée.

Une bouée a été ajoutée dans la baie donnant accès à la baie vaseuse afin de favoriser la circulation locale seulement, le tout en vue d’éviter la propagation du myriophylle à épi qui commence à prendre racine dans cette partie de notre lac.

En respectant la signalisation des bouées, vous favorisez donc la préservation de notre richesse collective.

VITESSE

À l’intérieur de la bande de 60 mètres, lors de votre approche à votre quai, il est recommandé de réduire la vitesse à moins de 10 Km/h (6 MPH) en s’assurant de maintenir le bateau à plat.

De la sorte, votre bateau ne générera pas de vagues et son hélice agira moins en profondeur dans l’eau ce qui diminue les risques de couper les herbiers de myriophylle.

Dans la passe je réduis ma vitesse!

Le passage donnant accès à la baie minervale est étroite et peu profond. Il est donc recommandé de circuler dans cette zone à basse vitesse, moins de 10 Km/h (6 MPH) en s’assurant que le bateau demeure à plat.

Nos comportements ont une incidence et donc ensemble nous pouvons agir afin de favoriser la préservation de notre richesse collective.

Bonne fin d’été!

 



 
 
Devenez membre de l'Association